Skip to main content

Des le premier point de corde tangenté, se laisser glisser vers le vibreur extérieur et y rester sur toute sa longueur.

Premier point de corde

Longer le vibreur extérieur

Au bout de celui-ci, un léger freinage va précéder l’entrée dans le droit de Caupenne.

Il s’agit là certainement de la portion la plus technique qui nécessite des talents d’équilibriste :l’auto en appui gauche va se déporter vers l’extérieur en accélération.

L'auto se déporte vers l'extérieur

L'angle de braquage au volant doit rester constant presque jusqu’au point de corde de l’épingle.

1er point de corde de l'épingle

Le freinage intervient après la corde toujours en appui .

Il faut laisser 'monter' l’auto vers l’extérieur, tomber un rapport et braquer après avoir dépassé le milieu de la piste pour aller toucher la corde très loin car il s’agit d’une épingle.

L'auto monte vers l'extérieur

2ème point de corde de l'épingle

Ce virage implique donc une trajectoire spécifique pas du tout naturelle qu’il faut beaucoup travailler si l’on veut être efficace .

On peut perdre énormément de temps dans cette portion si elle est mal négociée .

A la sortie de cette épingle l’auto doit se trouver au milieu de la piste pour préparer le gauche qui suit .

L'auto est au milieu de la piste

Ceci est la trajectoire la plus classique.Il en existe une autre qui implique d’aborder très tôt la corde du dernier gauche pour 'enrouler' et faire pivoter l’auto sur le transfert de masses; mais laissons celle-ci a des pilotes expérimentes !

Le dernier gauche avant la ligne droite sera de préférence abordé depuis la ligne médiane après un léger freinage et enroulé en touchant la corde assez tard, en soignant au mieux la réaccéleration puisque d’elle dépendra en grande partie la vitesse en bout de ligne droite.

L'auto reste sur la ligne médiane

F.A.

 

Suivre Porsche Club Toulouse Gascogne