Skip to main content

Voici quelques conseils et démarches pour acheter une voiture en Belgique. Contactez le garage ou le particulier par téléphone pour plus de précisions et fixez un rendez vous - ne jamais acheter sans voir

- Pour la vérification sur place de la voiture voir fiche « Check list pour l’achat d’une 924 »

si l'auto convient, proposer un acompte (prendre du cash ou Carte Bancaire, les chèques ne sont pas

acceptés à l'étranger, demandez un reçu.

- Si c'est un garage, demandez un bon de commande pour garantir l’achat, pour un particulier un

engagement de vente et de toute façon une copie du certificat d’immatriculation pour l’assurance.

Pour prendre livraison de la voiture.

Il vous faut l’assurer et avoir une attestation d’assurance.

Le véhicule vous sera vendu sans plaques (en effet les n° d'immatriculation en Belgique restent à l'ancien

propriétaire et son réutilisé sur un nouveau véhicule).

Plusieurs solutions pour avoir des plaques :

- soit vous connaissez un garagiste en France, il peut vous vendre une carte grise provisoire (WW).

- soit vous demandez des plaques de transit en Belgique, les démarches sont les mêmes que pour une immatriculation normale (en Belgique), toutefois, comme non résident en Belgique, le demandeur doit obligatoirement indiquer son adresse à l'étranger, ainsi que faire la preuve qu’il a souscrit une assurance en responsabilité civile correspondant au nombre de mois pour le lequel l'immatriculation temporaire est demandée, avec un maximum de six mois. La demande ne se fait qu’a un seul endroit, l’Antenne de

Transit :

DIV – Antenne Transit

Rue de l’Entrepôt 11

1020 Bruxelles (Port de Bruxelles)

de 8h30 à 15h30 du lundi au vendredi

au moyen du formulaire de couleur rose intitulé : "DEMANDE D'IMMATRICULATION D'UN VEHICULE" à envoyer ou à remettre au guichet.

- soit vous prenez le risque de fabriquer vous même des plaques belge avec son numéro actuel, pour cela,

il faut vous rendre dans un centre auto (belge) et acheter un jeu de plaques belge standard et un jeu de lettres et chiffres autocollants, c’est tout à fait illégal.

La solution du WW est la meilleure, car la plaque bidon c’est risqué, la plaque de transit, il faut faire les démarches et sur une voiture d’occasion la plaque transit attire souvent l’attention des forces de l’ordre aux abord des frontières, c’est légal mais si vous tombez sur un gendarme pointilleux cela risque de prendre du temps.

A la livraison, il vous faut en main: son certificat d'immatriculation rose, son attestation de conformité constructeur, et un certificat de cession du garage (tamponné signé), ou du particulier, l’attestation d’assurance et un reçu de votre paiement.

Si vous n'avez pas le certificat de conformité, il faudra le demander chez Porsche France à Boulogne Billancourt, et c'est payant, 150 Euros en 2005.

-Une fois rentré chez vous :

1/ Vous allez aux impôts muni d'un jeu de photocopies du dossier, et demandez un quitus fiscal (gratuit).

Pour obtenir le quitus, le contribuable qui en fait la demande, doit justifier qu’il est en règle vis à vis du Fisc, de la Douane et du Trésor Public. Il doit être à jour par rapport à toutes ses déclarations d’impôts et taxes et n’avoir aucun retard dans le paiement d’un quelconque titre de perception établi en son nom.

2/ Vous passez le contrôle technique.

3/ Avec tout ça photocopié, vous allez à la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement), et vous remplissez un dossier (payant).

4/ Une fois le dossier OK (à priori, pas de soucis pour une voiture qui était commercialisée en France à cette époque) vous allez à votre préfecture pour faire immatriculer le véhicule et obtenir une carte grise Française.

Suivre Porsche Club 924-944-968 France